La vitesse d’obturation

3 janvier 2019 0 Par Club Photo

La vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation, c’est le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre au déclenchement, c’est-à-dire le temps pendant lequel votre capteur est exposé à la lumière.
Cette durée d’exposition ou temps de pose est un des trois paramètres avec l’ouverture et la sensibilité ISO qui contrôle l’exposition de l’image.

 

Qu’est-ce-que l’obturateur ?

L’obturateur est le mécanisme permettant de laisser entrer la lumière sur la surface sensible (pellicule ou capteur) pendant une durée donnée.

 

Trois types d’obturateurs existent :

L’obturateur électronique : un signal va activer ou désactiver le capteur numérique de l’appareil. Il est d’une grande précision et agit sur une très large plage de vitesse. Il équipe la grande majorité des boitiers numériques, et il est couplé sur les reflex numériques à un obturateur mécanique.

L’obturateur mécanique : il se situe juste devant la surface sensible, au plus près du plan-focal ; on l’appelle aussi obturateur plan focal du fait de cette position. Son action est de s’ouvrir et de se fermer suivant le réglage sélectionné qui détermine ainsi le temps de pose. Il existe deux types d’obturateurs mécaniques : celui à lamelles métalliques, le plus répandu sur les reflex, et celui à rideau.

L’obturateur central : ce type de mécanisme en iris, composé de lamelles articulées (comme le diaphragme se trouvant dans les optiques) équipe les objectifs des appareils moyen format ou de chambres photographiques. Ce modèle d’obturateur précis ne va pas plus vite que le 1/500 s.

 

 

La durée d’exposition :

La vitesse est une grandeur de temps et elle s’exprime en secondes ou fraction de secondes en photographie ( 1s, 1/60, 1/500, etc…).

Comme nous l’avons dit plus haut, elle est gérée par l’obturateur. Les valeurs de la vitesse, donc du temps de pose, sont normalisées.

On trouve ainsi les valeurs : 4s – 2s – 1s -1/2s – 1/4s – 1/8s – 1/15s – 1/30s – 1/60s – 1/125ss – 1/250s – 1/500s – 1/1000s – 1/2000s -1/4000s voire 1/8000s et plus sur les boitiers haut de gamme.

 

La quantité de lumière exposant la surface sensible est multiplée ou divisée par 2 lors du passage d’une valeur à une autre.

Ainsi, lorqu’on passe d’une durée de 1/125 à 1/250 sec, la vitesse est deux fois plus courte : il rentre deux fois moins de lumière.

De même, de 1/60 à 1/30 sec, la vitesse est deux fois plus longue : il rentre deux fois plus de lumière.

 

Couple vitesse/ouverture:
Les programmes et modes automatiques des appareils photos gère l’exposition pour vous. Ils adaptent en fonction de la luminosité du sujet, pour une sensibilité ISO donnée, la vitesse d’obturation et l’ouverture du diaphragme.

Vitesse et ouverture sont liées pour obtenir une exposition constante quelque soit le réglage choisi par le calculateur interne du boitier : c’est ce qu’on appelle le couple vitesse/ouverture.

Par exemple à 100 ISO, si la mesure du sujet photographié donne les valeurs :
f/8 et 1/60 s

On pourrait tout aussi bien avoir les réglages suivants :
f/5,6 et 1/125 s – f/4 et 1/250 s  – f/11 et 1/30 s  – f/16 et 1/15 s

Comparons le couple f/8 et 1/60 s avec celui de f/11 et 1/30 s

A f/11, deux fois moins de lumière rentre qu’à f/8 et donc la vitesse est ajustée au 1/30 s pour augmenter la durée de deux fois plus qu’au 1/60 s.

L’exposition est donc constante entre ces deux couples.

 

Modification de la vitesse d’obturation:
Le réglage de la vitesse d’obturation est accessible sur le boitier par les deux modes suivants :

• Mode priorité à la vitesse , indiqué Tv ou S : vous réglez en priorité la vitesse, l’appareil adapte automatiquement l’ouverture et l’ISO (si vous êtes en ISO auto).

• Mode manuel , indiqué M : vous réglez la vitesse désirée par votre menu ou en tournant la molette sur le boitier.

Vous devez ajuster l’ouverture du diaphragme ou de l’ISO avec l’aide de l’indicateur d’exposition présent dans votre viseur ou votre écran de contrôle.